Nos actualités > Les News > CAPITALISATION : Améliorer le statut et la santé des femmes – Retour sur 18 mois d’actions

18mois d'actions de l'AlliancePlus personne ne conteste aujourd’hui que l’accès des femmes et des adolescentes aux services de santé et notamment aux services de planification familiale ainsi que l’amélioration de leur statut constituent des enjeux cruciaux pour le développement. C’est un impératif de croissance mais aussi une question de justice. La situation est particulièrement préoccupante en Afrique de l’Ouest francophone. Gouvernements, organisations internationales, parlementaires : nombreuses sont les voix qui appellent la société civile à l’action dans ce domaine.
Nous, ONG, mouvements de femmes et de jeunes, agissant au plus près des citoyens et des citoyennes et en dialogue régulier avec les décideurs, sommes conscients, tout autant de nos responsabilités que de notre puissance de transformation des sociétés dont nous sommes issus. Encore faut-il que nous renforcions nos associations et que nous nous organisions collectivement. C’est précisément ce que nous permet aujourd’hui Alliance Droits et Santé. Dix huit mois à unir nos efforts nous ont démontré qu’au delà de la simple logique projet, le travail en réseau permettait d’augmenter la qualité et l’impact de nos actions. Et c’est ensemble que désormais nous souhaitons contribuer à améliorer durablement le destin des adolescentes et des femmes africaines. Gageons que cette capitalisation saura convaincre les partenaires au développement de notre sincérité et de notre potentiel et qu’ils seront nombreux à soutenir notre dynamique.

Unir ses forces et collaborer : la construction d’un collectif

Collaboration au sien de l'AllianceTravailler ensemble au sein d’une alliance véritablement stratégique et opérationnelle nécessite que les organisations de la société civile (OSC) concernées soient capables de bâtir une identité collective, de nouer des relations de confiance, de construire des savoirs communs, de se doter d’outils et de routines d’échange et de partage. Le travail collaboratif prend donc du temps à se mettre en place. Ces 18 premiers mois ont ainsi constitué une phase clé durant laquelle des moyens et des efforts particuliers ont été menés pour construire les bases solides d’un partenariat entre onze OSC. C’est grâce à ce travail qu’aujourd’hui les membres d’Alliance Droits et Santé peuvent envisager leur collaboration sur le long terme afin de participer activement à l’avènement d’un environnement plus favorable pour les femmes et les filles d’Afrique de l’Ouest.

 


Développer les capacités d’action des OSC membres : diagnostic organisationnel et démarche qualité

Développement organisationnelLes organisations de la société civile mettent souvent toute leur énergie et leurs ressources dans la conduite des projets au détriment du développement de leur propre structure. Or, la consolidation des organisations reste un prérequis pour assurer la qualité des actions menées au bénéfice des femmes et des filles et de la participation des OSC à la construction des politiques publiques.

Chaque membre d’Alliance Droits et Santé a ainsi accepté de s’engager à améliorer de manière continue la qualité de ses actions selon un référentiel commun. Équilibres & Populations a appuyé cette dynamique :
▶   En adaptant tout d’abord un outil de diagnostic organisationnel pour prendre en compte les réalités associatives ouest-africaines ;
▶  En accompagnant ensuite les membres de l’Alliance dans l’utilisation de cet outil et dans le développement concret de leurs capacités : amélioration de la gouvernance, de la stratégie, des actions menées, de la gestion du personnel et des ressources, de la communication ou du suivi-évaluation des résultats.


Mobilisation sociale et politique au coeur de l’action d’Alliance Droits et Santé

La mobilisation sociale et politique est placée au cœur des activités d’Alliance Droits et Santé via la diffusion régulière d’informations, de rencontres avec les décideurs, l’organisation d’événements, la conduite de débats participatifs, la conception et diffusion d’émissions radios et de publications.
Au cours des 18 premiers mois d‘activités, les membres de l’Alliance ont focalisé leurs efforts autour de deux objectifs communs : d’une part, faciliter la mise en œuvre des engagements du Partenariat de Ouagadougou sur la planification familiale ; et d’autre part, promouvoir une meilleure prise en compte des adolescentes dans les politiques et les programmes.

Fete de SavalouAlliance Droits et Santé a la profonde conviction que les changements institutionnels se nourrissent du changement social et réciproquement. Il est donc indispensable de faire de ces deux objectifs des enjeux de débat public, en considérant les citoyens et les citoyennes, non seulement comme des cibles de l’information mais aussi comme des partenaires du plaidoyer.

Pour contribuer à cela, l’Alliance a étroitement articulé ces activités pour :
▶  Faciliter l’information et la participation des citoyens et des citoyennes grâce aux radios ;
▶ Informer, interpeller et co-construire pour accélérer le changement des politiques publiques.

Pour lire le rapport dans son intégralité, cliquez sur ce lien !

Les commentaires sont fermés.